X FERMER

NAVIGATION

L'ENTREPRISE TÉMOIGNAGES NOUS REJOINDRE NOS MÉTIERS NOS OFFRES CANDIDATURE SPONTANÉE
LE SITE DANIEL MOQUET DEVENIR FRANCHISÉ

AccueilTémoignagesLaurent Paris, ouvrier paysagiste depuis 26 ans

Laurent Paris, ouvrier paysagiste depuis 26 ans

Interview recueillie en septembre 2015

J’ai commencé à travailler avec Daniel Moquet pendant mon CAP Paysagiste, puis en contrat de qualification. Le contrat de qualification m’a permis d’être dans l’entreprise et de passer mes permis poids lourds en même temps. Après être parti 10 mois à l’armée, je suis revenu travailler avec Daniel Moquet, et j’y suis encore aujourd’hui, 26 ans plus tard ! J’ai d’ailleurs eu mon diplôme d’honneur du travail l’année dernière, à l’occasion de mes 25 ans d’ancienneté.

Quand j’ai commencé à travailler, on était 3 avec Daniel, puis les 2 plus anciens sont partis. Je me suis retrouvé seul, Daniel venait sur les chantiers avec moi le matin, et partait en rendez-vous clientèle l’après-midi. Les bureaux étaient dans la maison de Daniel et Catherine, c’est elle qui faisait les plannings le soir, et leurs filles avaient 4 et 7 ans. C’était au tout début, nous n’étions pas encore spécialisés dans les allées, cours et terrasses. Aujourd’hui, nous sommes 7 à temps complet et 3 apprentis terrain, 2 apprentis commerciaux et 1 assistante de gestion à l’entreprise de Mayenne. Le réseau, lui, a 130 franchisés.

En 25 ans, j’ai fait plus de 5 600 chantiers, et j’ai vu l’entreprise évoluer, et le réseau se former. Tous les franchisés du réseau sont d’ailleurs venus avec moi sur les chantiers, j’ai également vu passer leurs ouvriers, je ne compte même plus combien de personnes ça fait !
Au cours de ma carrière, j’ai eu l’occasion de faire tous les postes de terrain : préparation, maçonnerie, finition. On voyait l’aménagement du début à la fin. Maintenant, je suis chef d’équipe en préparation, je ne fais que la préparation du terrain, mais je n’ai pas besoin de voir la fin du chantier, je sais déjà à quoi ressemblera le rendu final en fonction de ce que je prépare. La préparation, c’est ce que je préfère. Ce qui me plait c’est de créer les formes des futurs aménagements, et voir que les clients sont contents de ce qui est fait. C’est important le contact client, ça nous donne une sorte de reconnaissance de notre travail. Je suis souvent tout seul, je trouve que c’est responsabilisant, on n’a pas d’autre choix que de bien faire son travail. J’adore mon métier, et ça me plait de l’exercer dans une entreprise familiale, et dans une ambiance conviviale avec mes collègues.

En plus du terrain, j’appuie un collègue dans la formation des nouveaux franchisés et des ouvriers. C’est très intéressant de transmettre aux autres ce que moi j’ai appris tout seul. Je m’investis également dans mon travail en allant aider Delphine, l’assistante de gestion, à faire les plannings. Je lui apporte ma connaissance des chantiers sur lesquels je suis passé, c’est plus facile pour évaluer le temps qu’il faut pour les étapes suivantes. C’est intéressant pour moi, ça me permet d’anticiper sur les chantiers suivants si je suis en avance sur le planning.
Si je peux donner un conseil, je dirai qu’il faut veiller à ne pas habiter trop loin de son lieu de travail, on commence à 7h tous les matins, et les journées de travail sont physiques, donc il ne faut pas avoir trop de route pour rentrer chez soi le soir.

Au cours de ces années, j’ai eu l’occasion de faire des choses sympa : je suis allé faire un chantier sur le tournage d’une émission M6 Déco avec Valérie Damidot, je suis allé visiter l’usine Bobcat à Prague. C’était vraiment bien.

Je suis fier de ce métier et de l’entreprise, je n’hésite d’ailleurs pas à la recommander à mon entourage.

Pour finir, je dirais qu’il faut avoir de la motivation pour ce métier, et j’en ai, je compte d’ailleurs rester jusqu’à la fin de ma carrière.

C'EST

Des postes dans
toute la France

Des métiers,
des savoir-faire

Des formations régulières

Des perspectives d'avenir